Pour nous contacter

Origine de la cigarette électronique : 


Le concept de la cigarette électronique ou e-cigarette est apparu il y a plusieurs années. C' est en 2003, qu' un pharmacien chinois du nom de Hon Lik, a rendu public, le premier dispositif. La cigarette électronique a été commercialisée en 2004 et son brevet déposé en 2005. Depuis, la e-cigarette a connu de nombreuses améliorations. Ce concept s'est également étendu à la pipe électronique et au cigare électronique. 
Du fait de son originalité et de son efficacité, ce concept révolutionnaire s'est développé très rapidement dans de nombreux pays. Il est devenu possible de simuler l'action de fumer afin de ressentir toutes les sensations associées à ce plaisir (aspiration, expiration, gestuelle...), tout en évitant les désagréments et les dangers de la cigarette traditionnelle (mercure, plomb, goudrons, acétone, méthanol, ammoniac...).
Ce concept innovant est efficace car il est basé sur un contrôle des sensations : 
Physiques : via l'utilisation de cartouches à diverses teneurs en nicotine permettant de passer progressivement de cartouches contenant de la nicotine à d' autres sans nicotine.
Psychologiques : via une imitation du processus d'une cigarette classique (conservation de la sensation d'aspiration/expiration de fumée et du geste à chaque moment de consommation). 
Ainsi, la simplicité d'utilisation de la cigarette électronique, associée à son look très design et tendance, offre à l'utilisateur un maximum de plaisir sans frustration !


Evolution de la cigarette électronique : 


La cigarette électronique est un dispositif électromécanique ou électronique générant un aérosol destiné à être inhalé. Elle produit une « vapeur » ou « fumée artificielle » ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée (tabac, fruit ou gourmand) et contenir ou non de la nicotine.  

Depuis quelques années, la vape a évolué et s'est au fur et à mesure du temps bien implantée en France. Cette activité s'est vite propagée sans restrictions contrairement à la cigarette classique. Vapoter,  c'est proposer aux fumeurs une alternative meilleure pour leur santé. Selon des études publiées en 2015 par l'Inpes, plus d'un quart de la population française a testé la cigarette électronique et on estime à près de 2 millions, le nombre d'utilisateurs quotidien en France.

Face à ce succès grandissant, les études sur la cigarette électronique se sont multipliées et tendent toutes vers un constat similaire : la cigarette électronique est moins nocive que le tabac. Une étude britanique récente de Public Health England, en lien avec le ministère de la santé du Royaume-Uni, a révélé en aout 2016 que la cigarette électronique est 95% moins nocive qu'une cigarette classique et présenterait un sevrage tabagique efficace.

Depuis le 20 mai 2016, une directive européenne appelée TPD (Directive Produits Tabac) ou Directive 2014/40/UE a été votée. Elle a été mise en place afin d'encadrer tous les produits assimilés au tabac, incluant notamment les produits de la vape car produits nicotinés. Elle régit donc la taille des fioles nicotinées désormais limitées à 10ml et le dosage ne doit pas excéder 20mg/ml de nicotine. La vente est interdite aux mineurs et il est interdit de promouvoir la cigarette électronique de façon publicitaire ou par propagande.

Fonctionnement de la cigarette électronique : 


Pour une utilisation plus personnelle et adaptée à chacun, il existe différentes cigarettes électroniques. Les cigarettes électroniques, de forme et couleur semblables à la cigarette classique n'ont généralement, que la ressemblance en commun avec les cigarettes classiques. Pour des sensations proches de la cigarette classique, il faut s'éloigner de cette forme et de des couleurs bien connus (jaune et blanche). Ainsi, il est vivement conseiller de venir se renseigner en boutiques pour notamment tester les produits et s'approprier le produit correspondant au mieux à ses critères d'achat (forme, sensation...) et à sa propre utilisation (nombre de cigarettes fumées correspondant à une autonomie de batterie...). 

Bien qu'il existe de nombreux modèles de cigarette électronique, le système de fonctionnement est sensiblement le même pour tous. On retrouve un cleromizeur (appelé aussi atomiseur ou bruleur) et une batterie (appelée aussi mod). Quant au e-liquide, il est indispensable à l'utilisation d'une cigarette électronique. 

Simple d'utilisation, il suffit d'appuyer sur le bouton et d'inhaler doucement ; moins fort que pour une cigarette classique pour en ressentir les sensations bien connus des fumeurs ! La simple pression du bouton déclenche le dispositif électronique,  alimenté par la batterie. Ce dispositif chauffe le e-liquide qui se vaporise et produit une vapeur qui se liquéfie sous l'aspect  de «fumée» non toxique  dans l'air expiré. 

 Le clearomizeur ( appelé aussi atomiseur ou bruleur) : 

Différents éléments composent l'atomiseur à savoir : 

Le Drip Tip : embout à mettre en bouche afin d'aspirer la vapeur. La taille du drip tip diffère en fonction de la puissance du modèle de clearomizeur.

Le réservoir : de taille différente, il permet de faire un remplissage suffisant pour vapoter toute la journée.

La mèche ou résistance : cet élément se change est à une durée de vie limitée en fonction de son utilisation. En général, il est préconisé de changer la mèche toutes les 4 fioles de e-liquides utilisées. Le système de mèche est situé soit en haut pour des vapeurs qui seront tièdes à chaudes, soit en bas pour des vapeurs qui seront froides à tièdes.
L'atomiseur : le coton (ou la silice selon le modèle) imbibé par le liquide du réservoir est chauffé par la résistance afin de créer de la vapeur. La puissance de la résistance (désignée en ohms) va jouer sur la quantité de vapeur souhaitée.

La batterie (ou mod) : 

Que ce soit une batterie de forme cubique ou de forme tubique, elle se recharge soit par câble micro USB soit par chargeur de type 510 à visser. Il existe également des mods (électroniques ou mécaniques) qui, contrairement aux batteries, ont un accu (pile rechargeable) amovible. Les mods sont parfois plus puissants que les batteries et permettent d'utiliser le reconstructible afin de faire soi-même ses montages (DIY - do it yourself). 


Le e-liquide : 

C'est par le système de chauffe de l'atomiseur que le liquide se transforme en vapeur. Le e-liquide est composé de 4 ingrédients principaux :

Le Propylène Glycol (PG) : il permet de garder le liquide fluide en fonction du ratio PG/VG

La Glycérine Végétale (VG) : elle rend la vapeur plus épaisse

La Nicotine : elle procure la sensation de hit en gorge 

L' Arôme Alimentaire : il donne une saveur en bouche ( tabac, fruit ou gourmand)


Pour vous aider, voici un tableau récapitulatif des correspondances Puissance de la batterie / Type de résistance / Nature du e-liquide (taux PG*/VG*) :

Les avantages de la cigarette électronique : 


Aucune combustion ; c'est uniquement de la vapeur aromatisée avec un dosage en nicotine (choisit par le vapoteur). Ainsi, en l'absence de combustion existant dans une cigarette classique, aucune matière cancérigène (goudron, ammoniac, monoxyde de carbone) ou toute autre substance nocive ne peuvent s'en dégager ! L'inexistence de ce phénomène de combustion écarte ainsi tout risque de tabagisme passif et de nombreuses maladies et problèmes de santé liés au tabac. 
Economique : observez vos finances et vous constaterez que votre budget sera rapidement divisé par 4 ou 6 (par rapport à votre consommation de cigarettes classiques). 
Conservez la gestuelle et la sensation : avec la cigarette électronique, vous conservez votre gestuelle et la sensation de hit (sensation du passage de la vapeur en gorge).
Peu odorante et écologique, vous avez ainsi la possibilité de "vapoter" en toute liberté !